08/08/2004

Armande à Henriette in "Les Femmes Savantes" (Acte I, Sc I, v26-52) de Molière

Mon Dieu, que votre esprit est d'un étage bas!
Que vous jouez au monde un petit personnage,
De vous claquemurer aux choses du ménage,
Et de n'entrevoir point de plaisirs plus touchants
Qu'un idole d'époux et des marmots d'enfants!
Laissez aux gens grossiers, aux personnages vulgaires,
Les bas amusements de ces sortes d'affaires;
À de plus hauts objets élevez vos désirs,
Songez à prendre un goût des plus nobles plaisirs,
Et traitant de mépris les sens et la matière,
À l'esprit comme nous donnez-vous toute entière.
Vous avez notre mère en exemple à vos yeux,
Que du nom de savante on honore en tous lieux :
Tâchez ainsi que moi de vous montrer sa fille,
Aspirez aux clartés qui sont dans la famille,
Et vous rendez sensible aux charmantes douceurs
Que l'amour de l'étude épanche dans les coeurs;
Loin d'être aux lois d'un homme en esclave asservie,
Mariez-vous, ma soeur, à la philosophie,
Qui nous monte au-dessus de tout le genre humain ,
Et donne à la raison l'empire souverain,
Soumettant à ses lois la partie animale,
Dont l'appétit grossier aux bêtes nous ravale.
Ce sont là les beaux feux, les doux attachements,
Qui doivent de la vie occuper les moments;
Et les soins où je vois tant de femmes sensibles
Me paraissent aux yeux des pauvretés horribles.

15:57 Écrit par Titevie | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

la poésie
nous lie
avec passion
et raison

Écrit par : ph.polus | 31/10/2006

pensée la vie continue;le jour suit la nuit,et la nuit, le jour.

Écrit par : ph.polus | 31/10/2006

voir ... désespoir noir
espoir d'un soir.
faire des espoirs
désespoir de voir.

Écrit par : ph.polus | 31/10/2006

triste .... triste nuit
triste soupir
baiser endormi
triste ennui
triste soupir
baiser enfoui.

Écrit par : ph.polus | 31/10/2006

quels sont vos remarques et les charmes sur le femmes savantes

Écrit par : pernest9@yahoo.fr | 08/03/2009

Les commentaires sont fermés.