24/05/2004

" Petits Seins " de Franz Seguin

Deux oisillons

Qui criaillaient sous sa chemise

Deux becs d'oiseaux

Qui piaillaient pour la becquée

Et moi, je les matais

Tout plein de gourmandise

La bouche rouge de baisers

Mais eux ne voyaient rien

Et continuaient de quémander.

20:53 Écrit par Titevie | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Merci Absintheae! Superbe la photo d'accompagnement! Merci! j'aime beaucoup. Franz

Écrit par : Franz Séguin | 25/05/2004

Les commentaires sont fermés.