08/05/2004

"L'Amour" d'Adélaïde Dufrénoy (1765-1825)

Passer ses jours à désirer,
Sans trop savoir ce qu'on désire ;
Au même instant rire et pleurer,
Sans raison de pleurer et sans raison de rire ;
Redouter le matin et le soir souhaiter
D'avoir toujours droit de se plaindre,
Craindre quand on doit se flatter,
Et se flatter quand on doit craindre ;
Adorer, haïr son tourment ;
À la fois s'effrayer, se jouer des entraves ;
Glisser légèrement sur les affaires graves,
Pour traiter un rien gravement,
Se montrer tour à tour dissimulé, sincère,
Timide, audacieux, crédule, méfiant ;
Trembler en tout sacrifiant,
De n'en point encore assez faire ;
Soupçonner les amis qu'on devrait estimer ;
Être le jour, la nuit, en guerre avec soi-même ;
Voilà ce qu'on se plaint de sentir quand on aime,
Et de ne plus sentir quand on cesse d'aimer.



13:50 Écrit par Titevie | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

L'amour Et ben! Je me retrouve complètement dans ce poème, vraiment impréssionnant...!
Et puis..l'amour n'est-t-il pas cet alchimie qui relie les êtres d'une union saine et parfaite...? Bien que seul l'amour divin est parfait...
Aujourd'hui ce mot est utilisé à tort et à travers, quel grand regret! Trop peu de gens en ont compris sa grande et bénéfique utilité!
C'est certainement le sentiment le plus important, essentiel même...
qui comble... Si tu l'as trouvé, garde le précieusement!
C'est l'unique trésor,
C'est le délice que tout Homme recherche!

Écrit par : Romy | 08/05/2004

Trop de vérité de ta part Romy... Notre vision du couple a p-e changé depuis le XVIIIème siècle, mais ce sentiment redoutables faisait déjà tant de dégats auprès de cette jeune femme qu'en moi-même ...me sens moins seule
Un trésor que j'ai souvent perdu, car je m'égarais au travers de mes propres passions qui me tuaient pour ces êtres que j'ai laissé fuir....

Écrit par : Absintheae | 08/05/2004

l'amour toujours l'amour tres jolie poeme audrey .
moi j'ajouterai
aimer es certe la plus belle emotion au monde
aimer nous emportent au delas du monde
mais aimer peu aussi causer la perte de desir
mais l'amour vrais fais toujours souvrir


Écrit par : david | 10/05/2004

qu'importe de savoir qui qui qui
le désir n'est ce pas
seulement le désir
la flamme
suffit...

Écrit par : xian | 11/05/2004

Il était une flamme... Le pire vécu, c'est cette flamme que vous entretenez pour qqn qui n'en veut pas.

Je crois que le perte du désir est trop présente de nos jours, par conception matérialiste de l'Autre, comme l'enfant se lassant de son jouet.

Le Désir suffit, enivré par la Passion à exalter nos sentiments...

Mais Aimer, ca reste surtout simple à conjuguer, telle est là sa plus belle simplicité

Écrit par : Absintheae | 11/05/2004

Les commentaires sont fermés.