14/04/2004

"Les Enfants qui s'Aiment..." de Jacques Prévert

Les enfants qui s'aiment s'embrassent debout
Contre les portes de la nuit
Et les passants qui passent les désignent du doigt
Mais les enfants qui s'aiment
Ne sont là pour personne
Et c'est seulement leur ombre
Qui tremble dans la nuit
Excitant la rage des passants
Leur rage leur mépris leurs rires et leur envie
Les enfants qui s'aiment ne sont là pour personne
Ils sont ailleurs bien plus loin que la nuit
Bien plus haut que le jour
Dans l'éblouissante clarté de leur premier amour.

22:11 Écrit par Titevie | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Bravo pour la présentation Votre blog est une belle encyclopédie illustrée de la poésie classique, il fait le tour des plus grands noms du cimètière des poètes et écrivains.
Savez-vous que la poésie ne se limite pas aux lustres des anciens et illustres et que la poésie est un art universel accessible à tous et à chacun, que la poésie n'appartient à personne car elle s'offre à toutes celles et tous ceux qui désirent y trouver quelque chose sans que ce soit pour autant une certitude ou un dogme ? Je vous invite à consulter également les nombreux blogs de poètes amateurs rien que sur skynet et ailleurs, vous en trouverez une liste non exaustive sur mon blog. Bonne continuation, je vous indique en référence.

Écrit par : Jacques | 21/04/2004

pas de commentaire

Écrit par : Vital | 15/09/2010

Les commentaires sont fermés.